Dry January (ou l’occasion de s’interroger sur l’impact de la consommation d’alcool dans le sport)

samedi 4 janvier, 2020 | Athlé et santé

Dans sa thèse, soutenue en 1998, FP Lyons s’est intéressé au rôle de l’alcool comme facteur de risque de blessure chez le sportif. En athlétisme, 64% des consommateurs d’alcool (≥ 1 consommation/semaine) ont présenté une blessure versus 22% des non consommateurs. Ses résultats sont également retrouvés dans d’autres sports, avec des écarts plus ou moins importants.

Pour en savoir plus :

Pin It on Pinterest

Share This